28/06/2023
Article

Ouvrir son cabinet d’architecture : nos conseils pour se lancer

Vos études d’architecture touchent à leur fin ? Vous exercez depuis plusieurs années comme salarié et rêvez de créer votre propre cabinet ? Ouvrir sa société est une aventure passionnante. En 2022, le nombre de créations d’entreprises en France a atteint un record, avec 1 071 900 créations, comme le révèle l’INSEE. Cela demande toutefois une bonne préparation, mais aussi une connaissance approfondie des exigences du métier. Découvrez comment lancer votre cabinet d’architectes avec succès.

Les conditions préalables à la création d’un cabinet d’architecture

Se lancer dans la création de son propre cabinet d’architecture peut être anxiogène. Heureusement, avec un peu d’organisation, il est possible d’y parvenir avec succès. Voici les conditions à remplir pour se lancer.

Obtenir la qualification d’architecte

La profession d’architecte est réglementée. La loi n° 77-2 du 3 janvier 1977, le règlement de l’Ordre des Architectes, associé à différents décrets d’application, régit l’accès à cette activité.

Il faut donc obtenir l’une des qualifications nécessaires : 

●    Le diplôme d’État d’architecte (bac + 5). Il doit être complété par une sixième année. Ce niveau de qualification vous permet d’obtenir l’habilitation de l'architecte diplômé d'État à exercer la maîtrise d'œuvre en son nom propre (HMONP). Cette habilitation peut être délivrée dans le cadre d’une validation des acquis de l’expérience professionnelle.
●    Ou un diplôme de l’espace économique européen.
●    Ou un diplôme d’architecture hors CEE, mais reconnu en France. 
●    Ou une reconnaissance des qualifications professionnelles par le ministère de la Culture, permettant d’exercer la profession d’architecte¹.

S’inscrire à l’Ordre des Architectes

Il est ensuite impératif de vous inscrire à l'Ordre des Architectes. L'Ordre des Architectes veille à la protection du titre d'architecte. Il assure le respect de la déontologie de la profession.
Vous devez adresser votre dossier au Conseil régional de l’Ordre. Les frais d’inscription sont de 300 €². Vous prêterez ensuite serment et devrez régler une cotisation annuelle de 700 € (montant 2023)³.

L’étude de marché pour se lancer en tant qu’architecte

Avant de donner le top départ de votre projet de création de cabinet, l’étape de l’étude de marché est indispensable. Pourquoi ? Car elle vous permettra de mieux connaître votre futur environnement professionnel. De quoi se lancer en toute sérénité !

Quelle est la concurrence ?

Avant de créer votre cabinet d'architecture, pensez à réaliser une étude de marché. À vous d’évaluer la concurrence régionale. Renseignez-vous sur les autres cabinets d'architecture locaux, identifiez leurs services, leur positionnement et leur clientèle. Quels sont leurs honoraires ? Des départs en retraite sont-ils prévus ? En 2021, 40 % des architectes avaient plus de 55 ans4.

Le moteur de recherche Architectes pour tous proposé par l’Ordre peut vous aider dans cette tâche. 

Quels financements pour un cabinet d’architecture ?

Établissez un budget réaliste pour estimer vos dépenses initiales : loyer, achat de mobilier, matériel et de logiciels spécialisés, frais administratifs. Explorez toutes les options de financement ou de facilités fiscales si vos fonds personnels doivent être complétés :

●    Prêt bancaire ;
●    Prêts d’honneur ;
●    ACCRE (Aide à la création ou à la reprise d’une entreprise), accessible aux architectes exerçant sous le régime de la microentreprise5 ;
●    Investisseurs ;
●    Crowdfunding (financement participatif).

Quels locaux choisir pour un architecte ?

Pensez à l'espace dont vous avez besoin pour accueillir votre équipe et vos clients. Le lieu est-il accueillant ? Accessible ? Stimule-t-il la créativité des collaborateurs ? Certains espaces de coworking sont spécifiquement conçus pour accueillir les professionnels de l’architecture, comme Arch&types, situé à Montreuil. 

Vous pouvez aussi opter pour la location d'un bureau, l'achat d'un espace de travail ou même envisager de travailler à domicile, en fonction de vos besoins. Mais attention, votre logement ne peut être transformé en local à usage professionnel sans dérogation préfectorale6.

Quelle stratégie de croissance adopter ?

Avant de créer votre cabinet d’architecture, il est indispensable d’établir un business plan. Faites un prévisionnel de votre chiffre d’affaires à court et long terme. 

Les honoraires d’architecte sont libres dans le cadre de marchés privés. En 2020, les architectes de moins de 35 ans ont gagné, en moyenne, 22 700 € par an4. Lorsqu’il s’agit de marchés publics, le Code de la commande publique précise les règles afférentes à la passation des marchés de maîtrise d'œuvre 7. 

Réfléchissez à vos objectifs à court et à long terme. Puis, définissez les actions nécessaires pour atteindre vos objectifs : 

●    Enrichissement de l’offre de services. L’Ordre des architectes propose quelques pistes pour diversifier son activité : assistance à maîtrise d’ouvrage, établissement de diagnostics techniques immobiliers, expertises judiciaires.
●    Diversification de la clientèle : commerçants, promoteurs, collectivités etc. ; 
●    Création de partenariats avec d’autres professionnels : paysagistes, urbanistes, chefs de chantier ou artisans.

Créer son cabinet d’architecture : la démarche

Quel statut juridique pour un architecte ?

Lors de la création de votre cabinet d'architecture, vous avez deux possibilités : exercer en tant qu’entrepreneur individuel (en votre nom propre) ou constituer une société. Si vous choisissez de travailler en libéral, les démarches seront simplifiées. Vous êtes seul responsable de votre activité.

Vous préférez constituer une société ? Aucune forme juridique n’est imposée. SARL, SAS, SASU… À vous de choisir en fonction des avantages/inconvénients de chaque type de société. Dans ce cas, la question du capital social se pose. Aujourd’hui, la majorité des architectes exerce en tant qu'associé4. C’est un statut qui offre une plus grande protection du patrimoine personnel en cas de séparation. 

En fonction de votre choix de statut juridique, vous serez soumis à différents régimes fiscaux : BNC à déclaration contrôlée, micro-BNC, impôt sur les sociétés etc.

L’assurance professionnelle des architectes

L'assurance professionnelle est une obligation pour les architectes. Elle doit être fournie à l’Ordre chaque année, avant le 31 mars. Elle vous protège en cas de litige ou de responsabilité professionnelle. Les cotisations sont calculées selon le montant des travaux effectués ou des honoraires facturés8. 

L’assurance doit être double et doit inclure : 
●    la responsabilité décennale : c’est une garantie légale qui implique la responsabilité de l’architecte ou du cabinet en cas de dommages dans les 10 ans suivants la construction ;
●    la responsabilité civile de droit commun (ou responsabilité trentenaire) : l’architecte est responsable de tous les dommages corporels, matériels ou immatériels engendrés sur des tiers par l’exercice de son activité.

3 clés pour un cabinet d’architecte pérenne

Agrandir son équipe d’architectes

À mesure que votre cabinet d'architecture se développe, vous devrez peut-être envisager de recruter des salariés, faire appel à des collaborateurs libéraux ou vous associer. Sélectionnez soigneusement votre équipe en fonction de leur adéquation avec la culture de votre entreprise. Vous pouvez déposer vos annonces sur le site de l’Ordre des architectes.

Bon à savoir : Vous devez signaler au registre du commerce et des sociétés tout changement de gérant, de statut, de capital.

Faire connaître son cabinet d’architecture

Dès le début de votre activité, pensez à promouvoir votre cabinet. Établissez une stratégie de communication efficace en utilisant différents leviers : 

●    Site web ; 
●    Médias sociaux ; 
●    Branding ; 
●    Événements professionnels ; 
●    Relations publiques. 

Un levier marketing puissant pour gagner en visibilité ? Optimiser sa présence sur les moteurs de recherche.

Gérer la relation client

Pour chacune de vos missions, vous devrez établir un contrat avec votre client. Celui-ci répond à des exigences strictes : étendue de la mission, honoraires, TVA. De nombreux modèles sont mis à disposition par l’Ordre des architectes. Vous n’êtes pas à l’aise avec cet aspect du métier ? Faites-vous accompagner d’un avocat spécialisé.

Vous souhaitez bénéficier d’un accompagnement et de ressources de qualité avant de vous lancer ? 

CTA : « Parlez-nous de votre projet »

Sources : 

¹ Reconnaissance des qualifications professionnelles permettant l’exercice de la profession d’architecte
² Dossier de demande d'inscription et pièces justificatives
³ A quoi sert la cotisation ordinale ?
4 Archigraphie 2022
5 Le régime de l’autoentrepreneur appliqué aux architectes
6 Le local professionnel
7 Les marchés publics
8 L'assurance professionnelle

Pour continuer votre lecture

Guide Complet TVA Auto-Entrepreneur : Règles, Seuils et Gestion
#Micro-entrepreneurs
Article
Découvrez tout sur la TVA pour auto-entrepreneurs : seuils, démarches et choix du régime fiscal adapté.
Guide Complet de la Facturation Électronique en France

Article
Découvrez tout sur la facturation électronique : obligations, mise en œuvre, avantages, et conformité pour optimiser votre gestion d’entreprise.
Actes accomplis pour le compte d'une société en formation : du nouveau !

Article
La procédure de reprise des actes accomplis par les futurs associés pour le compte d'une société en formation est assouplie. La mention selon laquelle ces actes sont conclus « au nom » ou « pour le compte » de la société en formation n'est plus exigé...