19/06/2024
Article

Tout savoir sur les Maisons de Santé Pluridisciplinaires

L’objectif du ministère de la Santé et de la Prévention : disposer de 4 000 maisons de santé pluridisciplinaires à l’horizon 2027(1), pour répondre aux besoins de santé de la population. À cet effet, les pouvoirs publics prévoient de déployer des dispositifs d’accompagnement et de débloquer 50 millions d’euros. Découvrez les avantages et le fonctionnement de cette forme d’exercice pluriprofessionnel.

Qu’est-ce qu’une Maison de santé pluridisciplinaire ?

Une Maison de Santé Pluridisciplinaire, également appelée maison de santé pluriprofessionnelle (MSP), est un regroupement de professionnels libéraux de santé autour d’un projet de santé commun. Le projet vise à assurer une prise en charge coordonnée des patients, conformément aux besoins de la population locale.

Quels professionnels de santé peut-on trouver dans une MSP ?

L’équipe de libéraux de santé peut se composer des professions médicales et paramédicales suivantes :

  • Des médecins : généralistes et spécialistes, sages-femmes, chirurgiens-dentistes.
  • Des auxiliaires médicaux : infirmiers, kinésithérapeutes, diététiciens, orthophonistes…
  • Des pharmaciens.
  • Des biologistes.

En vertu de l’article L4041-4 du Code de la Santé publique, la maison de santé pluridisciplinaire doit être constituée d’au moins deux médecins et un auxiliaire médical. En pratique, une MSP compte jusqu’à plusieurs dizaines de professionnels.

Quelle est la différence entre une MSP et un cabinet de groupe mono-professionnel ?

  • Une MSP regroupe diverses professions. C’est tout l’objet de la maison de santé pluridisciplinaire, ou pluriprofessionnelle : coordonner les actions de praticiens complémentaires dans le cadre d’un protocole thérapeutique global.
  • Un cabinet de groupe monoprofessionnel réunit des professionnels libéraux qui exercent le même métier. Ils ne travaillent pas nécessairement de manière coordonnée. L’objectif consiste à partager un local et du matériel pour réduire leurs coûts.

Comment fonctionne une Maison de Santé Pluridisciplinaire ?

MSP monosite ou hors-les-murs

Les professionnels regroupés en MSP sont installés dans la même zone géographique. La maison de santé pluriprofessionnelle, toutefois, n’est pas nécessairement un lieu physique. C’est le projet de santé commun qui caractérise la MSP, ainsi que la volonté des professionnels de coordonner leurs actions pour faciliter le parcours de soins et améliorer la prise en charge médicale globale de la patientèle locale.

Une maison de santé pluridisciplinaire est au choix monosite (tous les libéraux de la MSP travaillent dans le même bâtiment ou complexe immobilier), ou hors-les-murs ou multi-sites (les libéraux exercent en différents lieux). Cela permet aux professionnels déjà installés de rejoindre la maison de santé pluridisciplinaire dans un objectif d’exercice coordonné, sans quitter leur cabinet.

L’exercice coordonné en MSP

  • Chaque professionnel pratique son activité de soins de premier ou second recours, en libéral, éventuellement avec le concours d’un assistant médical. En plus, chaque professionnel participe aux actions collectives qui s’inscrivent dans le projet de santé qui fédère la MSP – actions de prévention dans la commune, par exemple.
  • L’équipe de la maison de santé pluridisciplinaire est coordonnée. Cette coordination s’observe en termes d’accessibilité des soins : les horaires d’ouverture sont élargis, des créneaux de soins non programmés sont ouverts et la continuité des soins est assurée en cas d’absence d’un professionnel. La coordination s’observe également au niveau du partage des informations et de la mise en commun des expertises. La MSP utilise une plateforme digitale collaborative unique à cet effet. Un coordinateur peut être désigné au sein de la maison de santé pluriprofessionnelle.

Les avantages de la plateforme digitale collaborative : les membres de la MSP communiquent pour s’adresser des patients, obtenir rapidement des informations au sujet des patients, tenir à distance des réunions pluriprofessionnelles…

  • Une maison de santé pluridisciplinaire, dans le cadre de sa proposition de soins coordonnés, peut collaborer avec d’autres acteurs de la santé et des soins : psychologues et ostéopathes, par exemple. La MSP peut en outre se rapprocher d’établissements de type instituts médico-éducatifs, EHPAD ou encore hôpitaux, pour nouer des partenariats dans l’intérêt de la population locale.

Quels sont les avantages de l’exercice coordonné en MSP pour les professionnels de santé ?

Les praticiens regroupés en maison de santé pluriprofessionnelle en bénéficient à divers égards.

  • Le regroupement en un site unique, le cas échéant, est avantageux financièrement. Les praticiens partagent le loyer et les dépenses d’investissement en matériel, et mutualisent leurs frais professionnels (secrétariat et entretien des locaux, par exemple).
  • L’organisation pratique est facilitée en MSP. En cas d’absence en effet, un professionnel peut compter sur l’équipe pour le remplacer.
  • En milieu rural, exercer de manière coordonnée est un remède efficace contre l’isolement. Les conditions de travail s’en trouvent améliorées. 
  • Sur le plan professionnel, l’exercice coordonné permet de monter en compétences. Les différents libéraux de santé s’enrichissent les uns les autres en partageant leurs expertises.
  • Pour inciter à la création de MSP, l’État fournit un accompagnement et des financements. Exemples de contributions des pouvoirs publics : financement du salaire d’un coordinateur, accompagnement à la création de la structure juridique, aide au financement et à la mise en œuvre du projet immobilier…

En quoi les MSP améliorent-elles l’accès aux soins et contribuent-elles à la prise en charge globale des patients ?

Voici un exemple pour illustrer la globalité de la prise en charge et la simplification du parcours de soins.

Un patient âgé arrive dans une maison de santé monosite pour consulter son médecin traitant, qui lui prescrit des séances de kinésithérapie. Le patient est adressé au kinésithérapeute de la MSP, qui accède aux données utiles pour établir un protocole thérapeutique. Le kinésithérapeute échange avec le médecin traitant à propos de l’évolution du patient.

Le projet de santé est élaboré par l’équipe de la MSP en fonction des besoins spécifiques de la population locale. L’accès aux soins et la prise en charge de la patientèle sont ainsi organisés eu égard aux spécificités de la commune ou du département.

Dans les « déserts médicaux », par exemple, l’accent est mis sur l’accessibilité aux soins et la disponibilité des professionnels médicaux et paramédicaux. Des systèmes de roulement sont mis en place pour assurer des consultations en continu.

D’après le ministère de la Santé et de la Prévention, une MSP permet de voir 600 patients supplémentaires par an.

Comment les MSP contribuent-elles à la formation des futurs professionnels de santé ?

Les MSP sont habilitées à accueillir et former des internes en médecine générale, en vue de leur présenter les modalités et les avantages de l’exercice coordonné. L’objectif final est d’inciter les futurs médecins à s’installer sur des territoires à risque de désertification médicale.

Pour atteindre le nombre de 4 000 maisons de santé pluridisciplinaires en 2027, les pouvoirs publics veulent donner de la visibilité à cette forme d’exercice. Il est prévu de reconnaître la structure en tant que lieu de stage pour les étudiants en santé, et de les inciter à y effectuer un séminaire de formation commun, toutes professions médicales et paramédicales confondues.

Quelles sont les étapes à suivre pour créer une MSP ?

#1 Se regrouper avec des professionnels libéraux et élaborer un projet de santé.

Il faut au moins deux généralistes et un paramédical pour constituer la maison de santé pluriprofessionnelle. Idéalement, il faut se regrouper avec des professions qui répondent aux besoins spécifiques de la population locale. Le projet de santé peut être élaboré en concertation avec l’Agence Régionale de Santé (ARS).

#2 Trouver un site pour exercer (en cas de MSP mono-site). 
    
Dès cette étape, il est possible de solliciter des aides des collectivités territoriales. L’investissement financier en effet peut être conséquent : le bâtiment doit être aux normes environnementales, accessible, sécurisé, équipé, et attractif pour la patientèle locale.

#3 Créer une SISA (Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires).

Cette structure juridique est dédiée aux groupements de libéraux de santé. Il faut obligatoirement être constitué en SISA pour bénéficier des subventions et des financements de l’ARS et de l’Assurance Maladie.

#4 Solliciter des financements de l’Assurance Maladie.

La maison de santé pluriprofessionnelle, pour être financée, doit remplir trois conditions : faire valider son projet de santé par l’ARS, être une SISA et adhérer à l’ACI (accord conventionnel interprofessionnel relatif aux structures de santé pluriprofessionnelles). Le financement de la MSP est calculé en fonction d’indicateurs (indicateur « horaires d’ouverture et soins non programmés » par exemple) qui permettent d’obtenir des points. Au maximum, une MSP est financée à hauteur de 69 790 € par an. Le professionnel libéral peut en outre obtenir des aides financières à l’installation, à titre personnel.

À toutes les étapes, l’équipe de la maison de santé pluridisciplinaire peut se rapprocher de son Agence Régionale de Santé (ARS) pour recevoir de l’aide.

Sources :

(1)    https://sante.gouv.fr/IMG/pdf/dp_msp.pdf

Pour continuer votre lecture

Développer son activité libérale : quelles sont les clés d’une bonne prospection ?
#Professions libérales
Article
Découvrez les clés pour développer votre activité libérale : prospection, gestion, statut juridique, tarification, marketing digital, réseau pro et plus encore.
Devenir coach sportif : comment y parvenir ?
#Entrepreneurs (1 à 10 salariés)
Article
Découvrez le salaire, les formations et les compétences requises pour devenir coach sportif en France. Lancez votre carrière avec succès !
Regroupement des Libéraux de Santé : Guide Complet
#Professions libérales
Article
Découvrez le regroupement des libéraux de santé : objectifs, création de CPTS/MSP, financement, et impact sur les soins en France.