01/06/2023
Article

Franchise : 5 conseils à suivre avant de signer avec un réseau

BONNES FEUILLES / Le candidat doit garder la tête froide et son esprit critique. Il est légitime de se montrer exigeant au vu des risques humains et financiers qu'il prend en intégrant un réseau de franchise.

Créer une entreprise en franchise implique avant tout de prendre le temps nécessaire, en moyenne entre six mois et un an, pour construire son projet de manière réfléchie. Le but est de minimiser les risques.

Le candidat doit avoir conscience qu'il lui faut disposer d'une trésorerie suffisante pour subvenir à ses besoins et assumer les frais de ses recherches pendant cette période préparatoire.

#1. Opter pour un secteur rentable

Avant de retenir une enseigne, il faut évidemment choisir un secteur d'activité. Trois règles doivent être respectées par le candidat.

Primo : chercher un secteur dont la rentabilité n'est pas contestable. Cela mérite d'être souligné et répété. On ne choisit pas un secteur avec le coeur, on le choisit pour ses perspectives de profitabilité et de développement.

A SAVOIR - L'indépendance du franchisé, règle absolue de l'entrepreneuriat en réseau
Deuxio : chercher un secteur d'activité qui correspond à ses qualités. Le candidat doit s'interroger sur ses compétences et talents : sens de l'organisation, créativité, sens du management, qualité relationnelle avec les clients…, pour donner un maximum de chances à la réussite de son projet.

Tertio : chercher un secteur dans lequel le candidat sait qu'il pourra s'épanouir et se révéler. Le commerce étant synonyme de sacrifices et d'un investissement personnel significatif, il est essentiel que le candidat choisisse un domaine qui soit susceptible de lui apporter de réelles satisfactions. […]

#2. Se méfier de son enthousiasme… et de celui du franchiseur

Un changement de vie est un projet qui met des étoiles plein les yeux. Il faut veiller à ce que l'enthousiasme ne prenne le pas sur la raison. La phase de préparation du projet de franchise requiert de conserver la tête froide et son esprit critique. Le candidat doit être capable de se poser les bonnes questions, d'analyser, de vérifier les informations qui lui sont transmises, enfin d'entendre les alertes, sans être aveuglé par son envie irrépressible de faire aboutir son projet.

MARCHE A SUIVRE - Franchise : 8 clauses à surveiller ou supprimer dans les contrats
Sans tomber dans la caricature, le profil du franchiseur, selon le témoignage de nombreux franchisés, est souvent celui d'un beau parleur, prompt à s'auto-complimenter, faisant preuve de charisme et d'autorité. Le candidat doit veiller à résister au chant des sirènes. Son but est de trouver une tête de réseau avec qui mettre en place un partenariat sérieux, loyal et équilibré. […] La vigilance est donc de mise.

#3. Ne pas céder à la pression

Trop de franchisés content la même histoire. S'ils ne signent pas immédiatement le contrat de franchise pour « bloquer » la ville, comme ils y sont invités avec insistance par le franchiseur, un autre candidat leur passera devant. C'est évidemment un artifice qui a pour but d'amener le candidat à agir sans prendre le temps de la réflexion. Ici encore, ce dernier doit garder la tête froide. Il peut signer un contrat de réservation de zone afin de vérifier que le projet mérite d'être mené jusqu'à son terme. […]

#4. Se faire accompagner

Qu'il soit profane ou ayant déjà une expérience de commerçant, il est essentiel, compte tenu de la complexité et des pièges de la franchise, que le candidat se fasse accompagner par des professionnels pendant la phase cruciale de préparation du projet. Il lui est fortement conseillé de faire appel à un avocat spécialisé qui veillera à ce qu'il ait reçu toutes les informations précontractuelles lui permettant de s'engager en toute connaissance de cause et qui lui expliquera la portée juridique et économique de chaque clause du contrat de franchise.

TEMOIGNAGE - Entreprendre : il a choisi la franchise pour se lancer
De même est-il invité à prendre attache avec un expert-comptable qui, s'appuyant sur les données financières communiquées par le franchiseur sur la rentabilité de son concept, aidera le candidat à élaborer un prévisionnel de recettes et de charges. Idéalement, il lui faudrait choisir un expert-comptable qui évolue dans le secteur d'activité envisagé, car ce dernier aura une réelle connaissance des ratios comptables et financiers observés dans ce secteur. […]

#5. Tout passer au crible

Le candidat doit être aussi gourmand en informations que déterminé à en vérifier la pertinence. Vers qui se tourner ? Le franchiseur, tout d'abord, qui doit lui fournir toutes les informations utiles sur son propre parcours et sa structure, les moyens humains, techniques et financiers mobilisés, la rentabilité de son concept et l'état du réseau de franchisés.

Les franchisés du réseau ensuite. Le candidat aurait intérêt à prendre le temps de contacter ou de se déplacer dans les fonds de commerce des franchisés afin de recueillir leurs sentiments sur le fonctionnement du réseau et d'appréhender les avantages et les défauts de l'enseigne, vu du terrain. […]

RENDEZ-VOUS
Du 19 au 22 mars, le Salon Franchise Expo Paris organisé par la Fédération française de la franchise regroupe les majeurs acteurs du secteur. Se renseigner : franchiseparis.com

Par Charlotte Bellet et Nicolas Dissaux - Les Echos entrepreneurs. Publié le 21 mars 2023

Pour continuer votre lecture

Guide Complet TVA Auto-Entrepreneur : Règles, Seuils et Gestion
#Micro-entrepreneurs
Article
Découvrez tout sur la TVA pour auto-entrepreneurs : seuils, démarches et choix du régime fiscal adapté.
Guide Complet de la Facturation Électronique en France

Article
Découvrez tout sur la facturation électronique : obligations, mise en œuvre, avantages, et conformité pour optimiser votre gestion d’entreprise.
Actes accomplis pour le compte d'une société en formation : du nouveau !

Article
La procédure de reprise des actes accomplis par les futurs associés pour le compte d'une société en formation est assouplie. La mention selon laquelle ces actes sont conclus « au nom » ou « pour le compte » de la société en formation n'est plus exigé...