13/07/2023
Article

Entrepreneurs : pourquoi et quand faire appel à un expert-comptable ?

L’expert-comptable apparaît comme un partenaire clé pour les entreprises, de toutes tailles. Il accompagne au quotidien l’entrepreneur dans sa gestion financière, dans son information comptable et fiscale et dans l’optimisation de l’activité. Les petites entreprises (TPE) et les micro-entrepreneurs estiment souvent pouvoir remplir leurs obligations comptables seuls. Ils hésitent parfois à faire appel à un expert-comptable, une hésitation à éliminer : l’expert-comptable est le partenaire idéal des petites entreprises.  

Qu'est-ce qu'un expert-comptable ?

Une profession réglementée

Un expert-comptable est un professionnel indépendant et certifié. Il appartient à une profession libérale réglementée et régie par l’Ordre des experts-comptables. Près de 3 millions d’organisations françaises ont recours aux services des cabinets d’experts-comptables. 

La loi octroie des compétences exclusives en matière de comptabilité des entreprises dont il atteste la régularité et la sincérité des comptes de résultat. Mais ses missions peuvent être plus larges : recherche de financement, conseil stratégique, optimisation et développement de l’entreprise, etc. 

Ainsi, si vous ne recrutez pas un comptable en interne, seul un expert-comptable peut tenir la comptabilité d’une entreprise, quelle que soit sa taille. Il est impossible de déléguer à un indépendant autre qu’un expert-comptable les missions de comptabilité. C’est un monopole. 

Un professionnel diplômé

Pour être expert-comptable, il faut être titulaire du diplôme d’expertise comptable (DEC) et avoir validé 3 années de stage en cabinet inscrit au Tableau de l’ordre. Ce diplôme s’obtient après le diplôme supérieur de comptabilité et de gestion (DSCG) de grade master. 

L’expert-comptable travaille en toute confidentialité, après avoir signé une lettre de mission, définissant son rôle et ses honoraires. Le prix est librement fixé et doit donc faire l’objet d’un devis préalable.  

Un expert qui s’adapte à toutes les entreprises

La digitalisation de la comptabilité des entreprises facilite la transmission des données entre le cabinet et l’entreprise. Les cabinets d’experts-comptables utilisent tous les outils de comptabilité, en particulier les logiciels et systèmes d’information adaptés aux TPE, aux micro-entrepreneurs (ex-auto-entrepreneurs) et aux professions libérales. 

Est-ce obligatoire d’avoir un expert-comptable, en particulier pour un micro-entrepreneur ? 

Un partenaire facultatif

Aucune entreprise n’a l’obligation de recourir aux services d’un expert-comptable. 

Attention, la nomination d'un commissaire aux comptes (CAC) devient obligatoire dès que 2 des 3 seuils suivants sont franchis dans une société :
●    4 millions d’euros de total bilan, 
●    8 millions d’euros de chiffre d'affaires HT (hors taxes), 
●    50 salariés. 

Si les cabinets d’expertise-comptable et de commissariat aux comptes sont souvent les mêmes, les missions sont alors différentes. L’expert-comptable de la société ne peut être son CAC. 

Un partenaire utile pour la comptabilité des petites entreprises

Obligations comptables des micro-entrepreneurs

Les micro-entrepreneurs peuvent tenir une comptabilité simplifiée, limitée aux recettes et aux dépenses (aussi appelée comptabilité de trésorerie). L’entrepreneur comptabilise les flux de trésorerie, à savoir les encaissements et les paiements. Il les centralise dans un livre des achats et un livre des recettes. Il est dispensé de produire un bilan et un compte de résultat annuel. 

Bon à savoir
Certains auto-entrepreneurs doivent effectuer et payer la TVA (au-delà des seuils spécifiques), voire régler des acomptes de TVA.

Obligations comptables des entreprises commerciales

D’autres entreprises doivent tenir une comptabilité d'engagement : les sociétés commerciales, les entreprises individuelles relevant des BIC (bénéfices industriels et commerciaux) hors micro-entreprises, les sociétés d’exercice libéral assimilées aux sociétés commerciales comme les SELAS ou les SELARL .

Les opérations comptables doivent alors être comptabilisées dès leur engagement, et non au moment de leur paiement. On parle aussi de comptabilité en partie double.

Pourquoi faire appel à un expert-comptable en micro-entreprise, en TPE ou en profession libérale ?

Une petite structure peut décider de réaliser seule ses obligations comptables. Elle en a parfaitement le droit. Toutefois, l'accompagnement d’un expert-comptable offre de nombreux avantages. 

La vérification des comptes de l’entreprise

L’expert-comptable vérifie les opérations comptables enregistrées, limitant ainsi le risque d’erreurs comptables, sociales ou fiscales. Certaines opérations sont plus complexes comme la déductibilité de la TVA ou les exonérations de cotisations sociales. 

C’est un gain de temps et une source d’économies précieux pour l’entreprise. Même si un auto-entrepreneur ou une petite entreprise réalise ses comptes en ligne, avec l’aide d’un logiciel de saisie, cela ne suffit pas toujours à établir ses comptes annuels ou à obtenir une idée claire sur la gestion et les perspectives de l’entreprise. 

L’optimisation financière 

Les conseils de l’expert-comptable sont précieux notamment pour optimiser la rémunération du dirigeant et trouver le point d’équilibre entre rémunération et versement de dividendes, protection sociale et gains nets. 

Il apporte au chef d’entreprise une vision claire des conséquences de certains choix. Il fait preuve de pédagogie pour mettre en place les bons processus, notamment en matière de recouvrement de créances et de pilotage de la trésorerie.  

Il peut aider au choix des options fiscales : quel régime de TVA choisir ? Quel régime fiscal pour une société : IS (impôt sur les sociétés) ou option pour l’IR (impôt sur le revenu) ? 

Enfin, l'expert-comptable fournit les informations adéquates sur les aides dont peut bénéficier l’entreprise. Le suivi de l'actualité juridique et fiscale fait partie de son quotidien.  

La structuration de l’entreprise

Dès le projet de création d’entreprise, un expert-comptable peut challenger les différents statuts juridiques envisagés, en montrant leurs avantages et inconvénients. Au-delà de l’information disponible en ligne, il propose des conseils avisés et personnalisés. Il peut valider les données financières du business plan. 

Puis, il participe à la croissance de l’entreprise. Il peut délivrer des conseils juridiques en complément des prestations comptables : relecture des statuts ou de contrats, choix du régime social de l’entrepreneur, mise en place des premiers recrutements, etc. 

Dans quelles situations faire appel à un expert-comptable ?

Plusieurs situations rendent quasiment indispensables le recours à un expert-comptable. 

Réaliser des transactions financières complexes 

Très souvent, l’entrepreneur débute son activité avec quelques clients en France. Rapidement, il peut faire face à des transactions financières plus complexes comme la facturation internationale avec la gestion de la TVA ou des contrats à long terme avec des paiements échelonnés. 

Les conseils de l’expert-comptable évitent les erreurs et permettent de sécuriser ces opérations, en adoptant les bons processus. 

Préparer les déclarations fiscales et sociales

En fin d’exercice, l'expert-comptable peut préparer les déclarations de résultat, les déclarations de TVA et les déclarations sociales. Il connaît parfaitement chaque délai pour respecter toutes les obligations de l’entreprise. 

En outre, il informe en amont l'auto-entrepreneur sur le dépassement des seuils de TVA, des plafonds de la micro-entreprise ou du versement libératoire de l’impôt sur le revenu. Ensemble, ils peuvent réfléchir aux différentes options, en simulant les coûts de chacune. 

Analyser la situation de l’entreprise aux grands moments

A chaque étape cruciale de la vie de l’entreprise, un expert-comptable apporte sa vision et son analyse financière approfondie. Chaque année, il peut préparer et analyser les budgets prévisionnels par rapport à l’année passée. 

Mais sa présence est très utile également lors d’un changement de statut juridique, en cas d’hyper croissance comme en cas de difficultés persistantes de l'entreprise. Pourquoi se priver d’un tel regard extérieur à chaque moment clé de l’entreprise ? 

Affronter un contrôle fiscal

Parmi les moments forts, le contrôle fiscal ou un contentieux avec l’Urssaf génère un grand stress pour tout dirigeant d’entreprise. L’expert-comptable apporte les informations attendues de manière calme et peut échanger efficacement avec l'administration aux côtés de tout entrepreneur. 

Pour réussir, il faut sélectionner l'expert-comptable adapté à la taille et à l’activité de votre structure. Une recherche parfois difficile, à aborder avec la bonne méthodologie. Découvrez nos conseils pour bien choisir son expert-comptable.

Pour continuer votre lecture

Tout savoir sur les Maisons de Santé Pluridisciplinaires
#Professions libérales
Article
Découvrez comment les Maisons de santé pluridisciplinaires révolutionnent l’accès aux soins et la collaboration médicale en France.
Contrats d'assurance : de nouveaux droits pour les entreprises ?
#Entrepreneurs (1 à 10 salariés)
Article
À l'avenir, les entreprises pourraient résilier certains contrats d'assurance sans attendre la date anniversaire.
Comment bien gérer sa facturation client en tant que profession libérale ?
#Professions libérales
Article
Maîtrisez la facturation client avec nos conseils experts ! Gestion, législation, e-facturation, TVA, international : optimisez vos processus.