27/07/2023
Article

Se former avant et pendant, pour garder un temps d'avance

« J'aurais aimé profiter de formations quand j'étais salariée pour préparer ma création d'entreprise », regrette Susana Martins. Une fois lancée, l'entrepreneuse a rattrapé son retard. Elle défend le concept de formation tout au long de la vie.

Avant de se lancer dans l'entrepreneuriat en 2006, Susana Martins travaillait pour un grand groupe, dans le commerce international. Cet emploi à temps plein ne lui laissait pas beaucoup de temps pour développer de nouvelles compétences. « Je n'avais simplement pas le temps d'assister à des formations », regrette-t-elle.

Lorsqu'elle rejoint le projet d'entreprise d'un de ses clients, elle réalise l'importance de la formation. « Les entreprises cotisent. Alors, j'en ai fait profiter gratuitement nos salariés et moi-même. » Le pli est pris par l'entrepreneuse. Et elle va continuer à se former avant et pendant la création de son agence de communication, puis de MS International, une start-up qui accompagne des marques dans la création de produits dérivés.

Pour Susana Martins, la formation est l'une des clés du succès, notamment lorsqu'il s'agit de gestion financière et de pilotage de l'entreprise. « Il ne faut pas se jeter dans l'entrepreneuriat sans savoir faire un business plan ou une étude de marché, sans savoir lire un bilan ou avoir des notions de management d'équipe. » Si l'entrepreneuse a bénéficié de formations en entreprise, des alternatives existent.

Activer son Compte professionnel de formation

Les réseaux d'entrepreneurs et les institutions publiques, comme Réseau Entreprendre, Initiative France, Bouge ta boîte ou Pôle emploi proposent régulièrement des webinaires, des moocs et des ateliers pour monter en compétences. Ces lieux de rencontre permettent de créer du lien avec d'autres entrepreneurs, des comptables ou des juristes, et ainsi de se nourrir de leurs connaissances.

Lire aussi : 5 compétences à cultiver pour devenir un chef d'entreprise heureux
Certaines formations, souvent sur plusieurs jours, sont néanmoins payantes, comme celles dispensées par les chambres consulaires, CCI ou CMA, par des organismes de formation certifiés, publics ou privés, comme des écoles de management, l'Afpa ou des incubateurs. Il est toutefois possible de réduire la facture en sollicitant son Compte professionnel de formation (CPF) ou de bénéficier d'un avantage fiscal grâce au crédit d'impôt formation.

Une fois les premiers stades de développement de l'entreprise passés, il faut continuer à se former . Bien qu'elle ait aujourd'hui de l'expérience dans l'entrepreneuriat, Susana Martins ne cesse de retourner en formation. « Je suis très curieuse et je pense que l'on peut toujours monter en compétences. Dès que l'on voit quelque chose qui ne va pas, il faut oser aller chercher la solution. »

Jeanne Bigot. Les Echos entrepreneurs. Publié le 22 juin 2023

Pour continuer votre lecture

Le régime de la déclaration contrôlée : principes et avantages
#Professions libérales
Article
Le régime de la déclaration contrôlée des BNC permet de déduire certaines charges. Les professions libérales peuvent l’envisager au moment de choisir leur régime d’imposition…
Comment réaliser un compte de résultat pour votre entreprise ?
#Entrepreneurs (1 à 10 salariés)
Article
Obligatoire ou non, selon les entreprises, le compte de résultat est utile à divers égards. L’entrepreneur peut notamment évaluer la rentabilité de son activité sur la base du résultat fourni.
L’amortissement des véhicules d’entreprise
#Entrepreneurs (1 à 10 salariés)
Article
L’amortissement d’un véhicule d’entreprise obéit à des règles comptables et fiscales spécifiques. Présentation.