21/07/2023
Article

RSE pour les TPE : les étapes clés pour se lancer dans une démarche responsable

#Démarches RSE
#Entrepreneurs (1 à 10 salariés)

Stratégie, indicateurs de performance, engagement durable envers les parties prenantes, etc. La responsabilité sociétale des entreprises ou RSE peut paraître difficile à mettre en place dans les petites entreprises. La RSE est souvent des mesures accessibles et pleines de bon sens. En effet, il s’agit de diminuer son impact environnemental et d’améliorer son impact social, comme chacun peut tenter de le faire dans sa vie personnelle. Il est temps de démystifier la RSE pour les TPE grâce à ce guide pratique. 

Qu'est-ce que la RSE ? Rappel des points clés


La Commission européenne définit la RSE comme « l'intégration volontaire de préoccupations sociales et environnementales aux activités commerciales et aux relations avec les parties prenantes ». La responsabilité des entreprises se décline autour de 3 piliers, résumant les enjeux : 
●    Social : renforcer l'égalité des chances, promouvoir la diversité, garantir la sécurité, respecter les droits des collaborateurs, s’intéresser à la qualité de vie au travail
●    Économique : satisfaire ses clients par une qualité de produits et de services, soutenir les fournisseurs locaux. 
●    Environnemental : réduire l’utilisation des ressources polluantes et les émissions de gaz à effet de serre, limiter les déchets, choisir des fournisseurs respectueux de l’environnement.

Pour une TPE, adopter une démarche RSE signifie souvent mettre en place des gestes simples afin d’améliorer le bien-être au travail ou de prendre en compte la protection de l’environnement. Sobriété, éthique, équité sont souvent déjà au cœur de la création et du développement d’une petite entreprise : 
●    dans la recherche de ses fournisseurs respectueux des droits de l’homme et des normes sociales du travail ; 
●    dans le recrutement de ses premiers salariés, avec lesquels l’entente et le partage des valeurs, est encore plus important dans une petite structure ; 
●    vis-à-vis d’une relation client basée sur la transparence et la proximité ; 
●    dans le développement d’une communauté, avec souvent peu de moyens, reposant sur une communication responsable.

D’ailleurs, les TPE sont plus dans l’action que dans la formalisation de leur RSE. Ainsi, 85 % des TPE et PME affirment avoir mis en place des actions responsables. Toutefois, seules 24 % les ont formalisées au sein d’une véritable stratégie RSE et 14% les ont pleinement intégrées à la stratégie globale de l’entreprise (étude du cabinet Goodwill management). 

Quelles sont les opportunités pour les TPE ?

Répondre aux attentes des clients

De nombreuses TPE font déjà de la RSE, sans le savoir et sans le faire savoir. Pourtant, adopter une responsabilité sociale et environnementale fait partie des attentes des clients. Un véritable atout pour séduire des consommateurs engagés et exigeants et fidéliser ses clients. 

Se mettre en conformité avec la loi

En outre, certaines démarches volontaires se transforment en obligations légales, sous le coup de nouvelles lois. La plupart du temps, elles s’imposent d’abord aux grandes entreprises, avant de toucher les petites structures, leur laissant plus de temps pour s'organiser. 

Générer un impact positif 

Dans tous les cas, l’adoption d’une démarche responsable génère un impact positif sur l’entreprise. C’est un avantage concurrentiel qui peut se révéler décisif pour conquérir de nouveaux marchés, négocier de nouveaux partenariats, accéder à des financements. L’attractivité de l’entreprise est renforcée par une démarche responsable réelle et affirmée. C’est un point positif pour recruter de nouveaux collaborateurs, sensibles à la quête de sens et au bien-être au travail. 

Comment se lancer dans une démarche RSE en tant que petite entreprise ?

Évaluer les pratiques de l’entreprise

Toute entreprise, même une micro-entreprise, a dès sa création pris en compte certains aspects de la RSE, parfois de manière inconsciente : recyclage, tri, économies d’énergie, mobilité, choix des fournisseurs, etc. C’est une bonne nouvelle qui signifie que certains gestes durables pour la planète deviennent naturels. 
La première étape consiste donc à établir le diagnostic de départ, indispensable pour établir un plan d’action des améliorations souhaitables. 
Dans une TPE, l’initiative appartient souvent au dirigeant, en fonction de son degré d’engagement. Toutefois, il est essentiel d’impliquer ses équipes : non seulement cela renforce les liens entre vos collaborateurs mais c’est un gain d’efficacité. 

Définir sa démarche RSE en TPE : les bonnes pratiques

Pourquoi ne pas organiser une journée autour de la RSE ? C’est l’occasion de découvrir des facettes cachées de vos salariés. Vous partagez le bilan et cherchez quelles actions prioritaires mettre en place. Puis vous définissez les moyens nécessaires matériels, financiers et humains. 
Quelques exemples de bonnes pratiques, des plus simples aux plus ambitieuses : 
●    Recyclage : mettre en place le tri sélectif dans l’entreprise et pratiquer le recyclage de tous les éléments. Donner du matériel informatique ou de matériel de bureau inutilisé. Adopter des matériaux respectueux de l'environnement. 
●    Déjeuner : prévoir un coin cuisine pour apporter son déjeuner et télécharger une application anti-gaspillage. Distribuer de la vaisselle durable, éventuellement aux couleurs de l’entreprise. 
●    Économie d’énergie : changement des ampoules, interrupteurs centralisés, panneaux photovoltaïques, etc. 
●    Mobilité : le comparateur de mobilité de l’ADEME permet d’évaluer le score environnemental de chaque personne dans l’entreprise. Proposer un ou plusieurs jours en télétravail diminue les trajets et ravit les collaborateurs. 
●    Solidarité : soutenir humainement ou financièrement la vie associative locale ou des associations engagées pour l’environnement, par exemple, l'embauche de seniors, de personnes en situation de handicap, de jeunes en formation, etc. 
●    Partenariat : sélectionner des fournisseurs, pratiquer des prix d’achat corrects et des conditions de paiement rapides. Repenser le cycle de production des produits et des services. 

Dans chaque secteur de l’entreprise, vous identifiez les domaines d’actions prioritaires et les classer en objectifs simples ou complexes, à court terme ou à long terme.

Former ses salariés à la RSE

 Formation et engagement de vos collaborateurs sont essentiels, surtout dans une petite équipe. Vous pouvez participer à la Fresque du climat ou suivre des Mooc comme la formation gratuite “premiers pas vers la RSE” créée par Audencia. Et pourquoi pas offrir une formation pour mesurer l’empreinte carbone de l’entreprise avec Carbone4. Et pourquoi pas mesurer son empreinte Carbone avec Greenly   (formation Carbone4 aussi chère qu’un audit)

Entreprendre une démarche de labellisation ? 

Certaines normes internationales, comme la norme ISO 26 000 sur la responsabilité sociétale, peuvent sembler complexes pour une TPE. Mais différents acteurs proposent aussi des labels plus accessibles comme PME+ ou engagé RSE de l’Afnor, mais aussi Lost in Transition, B corp ou Lucie 26 000. A vous de choisir le label qui vous convient, en fonction

Mettre en place des indicateurs de performance et de suivi 

Les points d’étape mensuels ou trimestriels permettent de mesurer objectivement les progrès accomplis sur chaque volet, de recentrer éventuellement les efforts et de programmer de nouvelles actions.
Des entreprises ont créé des mesures d’impact de la RSE extérieurs à l’entreprise comme Ecovadis. En complétant un formulaire, vous obtenez ainsi un score RSE ou des indicateurs clés sur lesquels communiquer. 
Des services se développent ainsi pour faciliter la communication RSE en particulier auprès des TPE et PME qui n’ont pas toujours les moyens matériels et humains suffisants de mettre en place et suivre les indicateurs pertinents. Il existe des logiciels RSE, disponibles en ligne, intuitifs et accessibles à toute entreprise, comme ZEI par exemple. 

Voilà, votre entreprise a toutes les cartes en main pour adopter une démarche responsable et communiquer autour de sa RSE. 

Sur le même thème

Made in France vs Origine France Garantie : obtention, processus et avantages
#Artisans commerçants
Article
Le label made in France n’existe pas ! En réalité, il se nomme label Origine France Garantie. Mais vous pouvez utiliser la mention made in France, sans labellisation.
La RSE et l'importance de communiquer sur ses engagements pour se démarquer
Vidéo
Vous êtes une société engagée, sachez qu'il est important de mettre en avant vos enjeux ainsi que vos actions.  Découvrez à travers cette vidéo ce qu'est la RSE et comment communiquer sur ses engagements.  Vous bénéficierez également de témoignages...
Commerces de bouche : que faire de vos invendus alimentaires ?
#Artisans commerçants
Article
Environ un tiers de la production mondiale de nourriture est jetée et perdue chaque année dans le monde. Un phénomène aux conséquences sociales, écologiques et économiques: l’Etat s’apprête ainsi à lancer un label national anti-gaspi l’an prochain, q...