20/06/2022

La rentabilité d'un projet de création d’entreprise

Premiers pas
La rentabilité d'un projet de création d’entreprise

Avant toute création d’entreprise, il est nécessaire de réaliser un calcul de rentabilité et une estimation de la viabilité du projet. Ces informations cruciales permettent aux potentiels financiers ou entrepreneurs d’évaluer les risques et les chances de succès, de convaincre de potentiels investisseurs en respectant un objectif financier.

 

Qu’est-ce que la rentabilité économique

Il est indispensable pour tout entrepreneur qui souhaite lancer ou développer son entreprise de connaître précisément les revenus qu’elle génère, mais aussi les dépenses réalisées pour générer ces revenus. Salaires, loyer, matériel… toutes ces charges pèsent sur l’entreprise. Si elles sont supérieures au chiffre d’affaires, alors l’activité n’est pas rentable. 

Or, tout créateur d’entreprise a un objectif : maximiser la rentabilité de son investissement pour dégager une rentabilité et rentabiliser les capitaux engagés.

Pour cela, il est conseillé de suivre plusieurs étapes clés : 
-    Réaliser un business plan solide, 
-    Calculer le taux de rentabilité économique de son entreprise, 
-    Estimer la viabilité de son projet

Le taux de rentabilité économique est un indicateur particulièrement intéressant, car il permet de mesurer la capacité de l’entreprise à dégager un résultat, en utilisant l’ensemble de ses moyens de production.

Le taux de rentabilité économique moyen français est d’environ 10%. Il est toutefois indispensable de confronter le taux de son entreprise avec celui de son secteur d’activité. L’industrie connaît un taux de rentabilité économique plus bas que la moyenne française avec 6,6% tandis que la construction enregistre un  bon taux, à 11,6%.

Retrouvez sur l’INSEE toutes les données relatives à la création d’entreprise.

Dans le même esprit, un créateur d’entreprise peut estimer sa rentabilité prévisionnelle avant de se lancer. Pour ce faire, il convient de chiffrer les investissements nécessaires pour dégager un bénéfice. Cette première étape permet d’évaluer la faisabilité du projet en fonction des capitaux disponibles. 

Établir un Business Plan

Le Business Plan est un dossier exhaustif qui présente votre projet de création ou de reprise d’entreprise. Ce document passe en revue tous les aspects stratégiques et financiers (étude de marché, étude concurrentielle, modèle économique, plan de financement…) qui détermineront la réussite de votre projet.

Élément capital pour les entrepreneurs qui vont ainsi pouvoir considérer chaque aspect de la création de leur entreprise et structurer leur projet, le Business Plan est essentiel pour convaincre des partenaires potentiels de se lancer dans l'aventure.

Lire l’article sur la construction d’un business plan.

Estimer la rentabilité de son projet d’entreprise 

Plusieurs calculs simples peuvent aider les entrepreneurs à estimer la rentabilité de leur projet d’entreprise.

  • Le seuil de rentabilité, qui correspond au chiffre d’affaires à réaliser afin d’atteindre l’équilibre financier. Le seuil de rentabilité est atteint lorsque les ventes couvrent toutes les charges fixes et variables de l’entreprise. C’est le minimum à produire pour que l’entreprise ne soit pas en déficit et un objectif à dépasser.
  • Le résultat d’exploitation permet d’apprécier la performance économique de l’entreprise sur son activité de production. Concrètement, ce solde intermédiaire de gestion (SIG) vous donne un aperçu des gains de l'entreprise : celle-ci génère-t-elle assez de revenus pour couvrir les charges ? Il constitue un bon outil de pilotage.
  • Le résultat net comptable : ce calcul prend en compte les charges de toute nature, ainsi que les produits de l’entreprise, toutes catégories confondues (résultat d'exploitation, résultat financier et résultat exceptionnel). On le retrouve à la dernière ligne du compte de résultat : il correspond donc à ce que l’entreprise a réellement gagné.

S’assurer de la rentabilité de l’entreprise est une mission qui demande de la rigueur, mais c'est un gage de sécurité qui va permettre d’assurer la pérennité du projet.

5 critères à prendre en compte 

La viabilité de tout projet entrepreneurial est complexe à mesurer. Elle repose sur 5 domaines stratégiques :

  • Technico-légal : Pour commencer, votre idée doit être libre de droits. S'il s’agit d’une invention, vous devez vous assurer qu’elle n'a pas déjà été brevetée. De la même manière, le nom de marque que vous avez  choisi ne doit pas avoir été déposé à l’INPI. Ensuite, il convient de vérifier les barrières légales, les diplômes et agréments nécessaires pour exercer. N’oubliez pas de vérifier quelles sont les normes et réglementations en vigueur. Enfin, un bref inventaire des ressources dont vous disposez vous permettra de vous faire une idée de la faisabilité technique de votre service ou produit. Cela vous permettra par exemple de vous assurer de la pérennité de votre parcours d’approvisionnement en matières premières.
     
  • Stratégique : votre entreprise doit répondre à un besoin spécifique, validé par une étude de marché. Votre mission est donc de parvenir à identifier un besoin existant, même s’il n'est pas exprimé clairement, et d'y répondre. Votre stratégie commerciale s’appuie sur une étude concurrentielle et une analyse approfondie de votre cible. Pour proposer une offre adaptée à votre cible, vous devrez également tenir compte du couple marché/produit et de la saisonnalité.
     
  • Communication : une bonne idée ne performera pas si elle n’est pas connue du public. Pour garantir le succès de votre entreprise, il est donc indispensable de prévoir un budget de communication. Vous devez penser à élaborer une stratégie visant à développer votre notoriété, votre réputation et votre image de marque. Qu'il s’agisse du bouche à oreille, de la presse locale, des réseaux sociaux ou de la publicité, tous les moyens sont bons pour vous faire connaître.
     
  • Financier : confrontez votre business model aux indicateurs énumérés dans cet article, pour évaluer le risque et la viabilité de votre entreprise. Attention à ne pas se montrer trop optimiste, ni trop pessimiste lors de cette phase préparatoire. La méthode SMART est une solution qui a fait ses preuves et peut permettre d’objectiver son ressenti à l’aide d’objectifs précis, concrets et tangibles.
     
  • Humain : La réussite du projet dépend avant tout de son porteur qui est son principal moteur. La première clé de réussite est sa dimension entrepreneuriale et sa capacité de résistance. Mais cette réussite est également étroitement liée à sa capacité à s’entourer des bonnes personnes et à les fédérer autour d’un objectif commun. Enfin, toute entreprise doit aujourd'hui afficher sa « raison d’être ». Comment ses agissements peuvent-ils impacter favorablement la société ? Quelles valeurs souhaite-t-elle promouvoir ? Autant de questions auquel il est indispensable d’apporter une réponse en phase avec les aspirations des clients potentiels. 
     

Les points clés à retenir :

  • Tout entrepreneur doit évaluer la rentabilité de son projet avant de se lancer.
  • Rédiger un business plan exhaustif est une étape clé pour valider la rentabilité de son entreprise.
  • Plusieurs indicateurs, à l’instar du taux de rentabilité économique et du seuil de rentabilité, permettent aux entrepreneurs de valider leurs business model et de convaincre les partenaires financiers.
  • Dernière étape à réaliser avant de se lancer, s’assurer de la viabilité de son projet en s’appuyant sur les 5 axes stratégiques.